Brexit : la Société Générale menace de délocaliser près de 300 postes

Société Générale délocalisation emplois Brexit

Rentrer en France avec son emploi ou rester au Royaume-Uni avec la probabilité de perdre son emploi : c’est le choix auquel devront faire face dans quelques semaines les employés du bureau de Londres de la Société Générale. La banque française a fait paraître début novembre un communiqué de presse expliquant que l’éventualité d’un Brexit sans accord entraînerait un transfert de certains postes basés dans la capitale anglaise dans des pays de la zone euro, faisant suite du départ de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

La Société Générale emploie actuellement environ 4.000 personnes à Londres, mais elle n’a pas précisé le nombre d’employés qui pourraient être relocalisés dans l’Union européenne, tout en confirmant cependant que près de 300 postes seraient créés à Paris et dans d’autres pays de l’UE par le biais de délocalisations. “Nous collaborons activement avec un petit nombre de membres du personnel initialement touchés pour les aider à prendre des décisions éclairées concernant leur déménagement dans l’UE. Pour les membres du personnel qui souhaitent déménager, nous nous engageons pleinement à les soutenir”, a expliqué la direction dans son communiqué de presse, “si leurs rôles cessent d’exister à Londres en raison du Brexit et qu’ils ne souhaitent pas s’installer dans l’UE, nous déploierons tous les efforts possibles pour les aider en leur offrant des possibilités de redéploiement au sein du groupe.”

La Société Générale a ouvert son premier bureau à Londres en 1871 et craint aujourd’hui qu’un non-accord n’induise la perte du droit de passeport financier entre la Grande-Bretagne et l’UE. Ce n’est pas la première banque ou le premier établissement financier qui souhaite anticiper les conséquences du Brexit. Goldman Sachs, Credit Suisse et HSBC font partie des sociétés américaines et européennes qui ont ouvert de nouvelles opérations sur le continent européen au cours des 18 derniers mois afin de servir leurs clients internationaux, en contournant leurs bureaux de Londres.