“Moi impat” : avoir le mal du pays après son retour en France

laurence peltier retour moi impat podcast
Laurence Peltier témoigne de la difficulté du retour en France après trois expatriations

Surprise, bonheur, mais aussi déception, désillusion sont des sentiments que connaissent bien celles et ceux que l’on appelle les “impatriés”. Pour son podcast “Moi impat”, French Morning a donc tendu son micro à des Français qui racontent comment ils ont vécu leur retour au pays.

Pour ce 16ème épisode, Laurence Peltier se confie sur ses trois impatriations, après avoir vécu à New York, Hong Kong et Singapour. Des moments qui restent en quelque sorte douloureux, car, explique-t-elle, ces retours n’ont pas été choisis.

L’impatriation la plus difficile reste celle après ses 13 ans d’expatriation à Hong Kong. La Française, qui a été salariée d’une multinationale puis entrepreneuse, a eu du mal à réadapter à la vie parisienne. “Hong Kong était devenue ma maison, j’y ai eu mes deux filles. En plus, quand il a fallu rentrer, c’était sans mon mari”, confie Laure Peltier. Il lui aura fallu six mois pour retrouver un rythme normal, elle qui avait laissé derrière elle, dans cette ville asiatique, un réseau d’amis très proches.

La Française ne souhaite qu’une chose aujourd’hui : repartir sur les chemins de l’expatriation pour découvrir d’autres continents, comme les Amériques.

Listen to “Episode 16 : Laurence Peltier” on Spreaker.