Des gilets jaunes bloquent le pont de Westminster à Londres

gilets jaunes pont westminster londres
Crédit : Twitter / Mike Sutherland

Le mouvement des gilets jaunes en France a traversé la Manche. Vendredi 14 décembre, vers 12pm, un groupe de Britanniques portant des “yellow vest” se sont regroupés sur le pont de Westminster à quelques mètres du Parlement  pour protester.

Mais rien à voir avec les revendications des Français ou un éventuel soutien au mouvement outre-Manche. Ces manifestants, estimés entre 30 à 60 personnes, étaient, selon les informations du Evening Standard, des “pro-Brexit”. Pendant 20 minutes, ces gilets jaunes ont donc bloqué le pont, en entonnant des chants tels que “Que voulons-nous ? Le Brexit ! Quand le voulons-nous ? Maintenant !” et “Nous avons besoin d’un nouveau maire de Londres”.

D’ailleurs un groupe s’était mobilisé devant la mairie, près du Tower Bridge, l’Union Jack à la main, un autre s’est rendu au 10 Downing Street. Selon le même journal, une femme, avec un gilet jaune sur le dos, a déclaré vouloir parler à “la traîtresse de Theresa May”. Il y avait peu de chance qu’elle ne la rencontre, puisque la Première ministre était vendredi 14 décembre à Bruxelles, où elle tentait justement de renégocier l’accord sur le Brexit, notamment sur la question de la frontière irlandaise.

Les différentes actions de ces gilets jaunes ont été diffusées en direct via la page Facebook Fighting for Justice, créée en début d’année dans le but de “se battre pour la justice” après la mort de trois adolescents – Harry Rice, George Wilkinson et Josh McGuinness – abattus et tués par un chauffeur de taxi à Hayes, dans l’ouest de Londres, en janvier dernier.

Les manifestants ont été délogés par la police londonienne. Un porte-parole de la Met a d’ailleurs déclaré que les forces de l’ordre étaient au courant de la manifestation. Aucune arrestation n’a été faite.