Le site Vente Privée quittera le Royaume-Uni en cas de “hard Brexit”

vente privee veepee fermeture site royaume uni hard brexit

“Chaque jour depuis 11 ans, nous avons fait de notre mieux pour vous surprendre avec les meilleures marques, au meilleur prix. Malheureusement, les circonstances actuelles d’incertitude économique nous ont amenés à prendre la décision de faire une pause dans nos activités. Par voie de conséquence, à compter du 6 mars, Veepee fermera ses portes au Royaume-Uni pour une durée indéterminée.” C’est en ces termes que le site de Veepee, ex-Vente Privée, a averti par mail ses clients britanniques, avant que le patron de l’entreprise, Antoine Granjon, ne rectifie auprès de BFM TV : “Le communiqué a été envoyé un peu vite”, a-t-il précisé. L’activité ne cesserait ainsi qu’“en cas de Brexit dur.”

Après Yves Rocher, qui a fermé son site britannique depuis jeudi 14 mars, c’est donc au tour d’un nouveau commerce en ligne français de décider de quitter le marché du Royaume-Uni. Il y a peu, Seraphine, marque de vêtements de maternité (en ligne et en boutique) créée par une Française de Londres qui compte parmi ses clientes la Duchesse de Cambridge, a aussi anticipé le Brexit en créant un centre logistique en France. Sollicitée par nos soins pour avoir de plus amples détails sur ce départ éventuel, la direction de Veepee (ex-Vente Privée) n’a pas donné suite à notre demande.

A quelques jours de la sortie – pour le moment officielle – du Royaume-Uni de l’Union européenne, de nombreuses entreprises françaises prennent donc les devants, surtout que le contexte actuel laisse penser qu’un départ sans accord est de plus en plus vraisemblable.