Michael Vincent veut réconcilier le monde de la finance et les citoyens

michael vincent livre finance londres

Agenda

30 septembre 2019


Réservations : ici

Heure : 07:00 PM

Lieu : The European Bookshop

Adresse : 123 Gloucester Road, London SW7 4TE

Prix : Gratuit

Parce que selon lui les citoyens ont aussi le droit de se forger une opinion sur le fonctionnement de la finance, Michael Vincent a décidé d’écrire un essai sur le domaine, lui qui aura passé 7 ans dans les salles de marché londoniennes. Dans son ouvrage de 80 pages, intitulé “Le banquier et le citoyen” paru en mars dernier, il souhaitait ainsi “donner les clés” au plus grand nombre pour les ”encourager à faire des choix politiques plus informés”. Il viendra en parler lors d’une soirée organisée au European Bookshop lundi 30 septembre. 

L’idée du livre est née lors d’une conférence qu’il a donnée en 2017 à l’université de la Sorbonne, où il enseigne la régulation financière et l’histoire des crises. “Je parlais de la crise des subprimes à des étudiants de Master II”, explique le jeune homme de 31 ans, “et je me suis rendu compte que la crise était déjà loin pour eux”. Il réalise alors combien il serait important de faire de la pédagogie. “La finance est un milieu opaque car technique. Pourtant, la crise financière a coûté et coûte encore aux citoyens. C’est pourquoi j’avais envie de donner les clés de compréhension pour rendre ce sujet technique plus simple à comprendre”, commente-t-il. 

Si aujourd’hui, Michael Vincent vit entre Paris et Bruxelles, où il travaille également au sein des institutions européennes en tant qu’expert sur les questions de stabilité financière, le Français a vécu 7 ans à Londres, entre 2010 et 2017. Ingénieur de formation, il est entré dans le monde de la finance au moment où les salles de marché ouvraient leurs portes aux mathématiciens. Il travaille alors aux côtés des traders. “Je suis arrivé là alors que je ne connaissais rien au monde à la finance, mais j’ai vu comment cela fonctionnait de l’intérieur, j’ai pu me faire un avis en notant les bons et les mauvais côtés”, confie-t-il. Il y a surtout vu un monde très opaque, or “il est difficile de faire confiance un milieu quand il y a un manque de transparence”. Hors de question cependant d’ajouter de la division à la division. “Dans mon livre, j’essaie simplement de dire qu’un banquier est un citoyen comme les autres, il vote, il a une opinion, il prend le métro. Et à l’inverse, un citoyen est un banquier car il achète, il vend, il emprunte, il épargne”

L’économie mais aussi la politique

Démystifier la finance, en analysant les événements financiers les plus marquants, en apportant données, témoignages et anecdotes pour réconcilier les deux mondes, tel était le but de cet essai de 80 pages. “Je pense qu’il existe une bonne finance à mettre au cœur des débats, il manque simplement aujourd’hui des mécanismes politiques pour mettre des règles et ne plus revivre ce qu’on a vécu il y a dix ans”, pense Michael Vincent, qui en arrivant à Londres s’est d’ailleurs beaucoup intéressé à la chose publique. A l’époque, il se dirige naturellement vers la section du parti socialiste, lui qui a grandi dans une famille dont les idées politiques étaient plutôt ancrée à gauche. 

Il débarque dans la capitale anglaise en pleine année des primaires pour la présidentielle de 2012. Il prend rapidement la tête de la section PS du Royaume-Uni, qui compte une centaine de militants, l’une des plus importantes à l’époque. “Je me suis porté candidat au poste de premier secrétaire local car j’avais du temps. Dans le groupe, nous avions des gens motivés et avec plein d’idées”, se souvient avec un peu de nostalgie le trentenaire. Il retiendra aussi la fatidique date du 23 juin 2016. Le Brexit a en effet été un vrai choc pour l’équipe. “On n’y croyait pas. Cela a été un moment très difficile, car on a senti une libération de la parole raciste et populiste. Mais à l’époque, avec la présence de la députée Axelle Lemaire puis de son suppléant Christophe Premat, on avait pu faire remonter les inquiétudes des Français du Royaume-Uni. On était aux premières loges pour comprendre ce qui se passait de l’intérieur”. Dans son ouvrage (en rupture de stock mais téléchargeable gratuite sur le site de la Fondation Jean Jaurès, ndlr), il consacre d’ailleurs un chapitre entier au Brexit.

Lors de sa venue à Londres lundi 30 septembre prochain, Michael Vincent – qui fut candidat aux Européennes de mai dernier sur la liste PS/Place publique – espère bien échanger avec le public sur toutes ces questions et ainsi partager ses différentes expériences.

Agenda

30 septembre 2019


Réservations : ici

Heure : 07:00 PM

Lieu : The European Bookshop

Adresse : 123 Gloucester Road, London SW7 4TE

Prix : Gratuit