Le pari réussi d’un Britannique qui avait lancé un “projet” de mur sur la Manche

mur manche migrants
Capture d'écran

Beaucoup se sont faits avoir, et même French Morning London… mais c’était pour la bonne cause. Derrière le projet complètement fou d’un Britannique de construire un mur sur la Manche pour stopper l’immigration illégale, se cachait finalement un appel à la solidarité.

C’est ce que l’on appelle le canular de l’année. Simon Harris a de quoi se réjouir. L’habitant de Southend, dans l’Essex, aura réussi à collecter près de £3.000 en moins d’un moins avec son “projet” de mur sur la Manche… qui n’en est finalement pas un. Sur la page GoFundMe, le Britannique appelait les donateurs à participer financièrement à son idée, dont le principe consistait à bloquer le passage des embarcations illégales entre la France et le Royaume-Uni.

En cas de tentative de passage, les bateaux entreraient ainsi en contact avec ce mur et resteraient alors bloqués sur place jusqu’à ce que la marine française arrive pour les secourir. Si plusieurs chaloupes y restaient coincées en une seule fois, elles seraient simplement toutes remorquées vers le côte française. Le Britannique avait par ailleurs pensé à tout, même à comment laisser passer les bateaux “légaux”. “Ma solution serait de créer un espace spécial au milieu du mur qui pourrait être ouvert et fermé par un garde-frontière en service, un peu comme à l’entrée d’une discothèque où le videur ouvre et ferme la corde de velours pour laisser entrer les personnes”.

Mais en réalité, cet appel aux dons avait pour objectif de collecter des fonds pour un projet local dans l’Essex “proposant des repas chauds et des activités aux enfants de familles modestes pendant les vacances d’été”. Une belle intiative, mais reste à savoir si les donateurs qui se sont faits avoir ne vont pas réclamer leur argent en retour, comme le site l’autorise.