Révélée par “Game of Thrones”, Meena Rayann jongle entre les rôles au théâtre et à la télé

Meena Rayann dans
Crédits : Camille Dufrénoy et Etienne Gravier

Son amour pour la comédie naît au collège, à Paris, quand une conseillère d’orientation l’incite à prendre des cours de théâtre pour vaincre sa timidité. “C’était une histoire d’amour graduelle, on découvre des nouveaux trucs et on se dit : ‘ah ouais, c’est vraiment ça que je veux faire’”, raconte Meena Rayann, qui après avoir été révélée dans la série “Game of Thrones” est aujourd’hui à l’affiche de l’adaptation par la compagnie Exchange Theatre de la pièce de Jean-Paul Sartre Les Mouches. Elle y joue jusqu’au 6 juillet au Bunker Theatre en français et en anglais.

Dans cette pièce qu’elle décrit comme “une tragédie grecque à la sauce post-apocalyptique”, la jeune femme y tient le rôle d’Électre, la sœur d’Oreste. Ce dernier rentre dans sa ville natale d’Argos, envahie par des mouches et en proie à la folie, pour venger la mort de son père. Réduite en esclavage par les souverains de la ville, Électre mène une révolte populaire pour renverser ses tyrans, au grand dam du dieu Jupiter. Pour se venger, mais surtout par manque d’amour, selon Meena Rayann. “C’est une histoire de recherche désespérée d’un amour qu’elle n’a jamais connu et qu’elle ne connaitra jamais.

Si elle joue dans sa première pièce à 13 ans et qu’elle réalise au fil des années qu’elle aimerait s’y consacrer, la Française intègre une école d’ingénieur, “pour rassurer les parents”, tout en apprenant à jouer sur scène. À la fin de ses études, et malgré de nombreux castings, les portes du monde de la comédie restent fermées. Elle décide alors de déménager à Londres en 2008, et travaille d’arrache-pied son accent en Anglais. Et là, surprise, elle trouve un agent en à peine 3 mois. Ce qui fait dire à Meena Rayann qu’il est plus facile d’être comédienne en Angleterre qu’en France, “où il y a beaucoup de copinage”, même si reconnaît-elle, “ça existe dans tous les pays. Ici, il y a plus d’ouverture, on donne plus facilement sa chance à quelqu’un qui vient de débarquer.

L’aventure Game of Thrones

Meena Rayann apparaît d’abord dans plusieurs pubs, films amateurs et clips musicaux, et aussi au théâtre. Elle connaît le succès en 2015 grâce à la célèbre série Game of Thrones, à l’âge de 28 ans. C’est grâce à l’assistant de la directrice de casting qu’elle obtient le rôle, elle l’avait rencontrée un an auparavant et était restée en contact. Dans la série, elle joue le rôle de Vala, une prostituée dans la ville de Meereen. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle n’en a pas marre qu’on lui parle de la série à succès. “Je serai toujours reconnaissante aux deux créateurs de m’avoir choisie. Ça m’a ouvert énormément de portes, et je ne regrette pas du tout.” De plus, elle se décrit comme une “énorme fan” de la série, même si elle aurait aimé que la dernière saison soit plus longue.

Cette grosse machine et la pression qui va avec ne l’ont pas effrayée, bien au contraire. “Quand je tournais, tout le monde était super sympa, on ne m’a jamais fait me sentir plus petite ou moins importante que les autres. Ça donne vraiment envie de donner le meilleur de soi-même et de faire justice au texte, à l’histoire, au personnage.” Évidemment, Game of Thrones ne serait pas Game of Thrones sans ses gros secrets et ses longues clauses de confidentialité que Meena Rayann a dû signer. “J’avais pris des photos du tournage, et on m’avait dit de ne surtout rien poster. Bon, au final, j’ai perdu le téléphone ! Mais je comprends toutes ces mesures, les gens sont vraiment fous.

Meena Rayann actrice
Crédit : Camille Dufrénoy

Exchange Theatre ou jouer au théâtre autrement

La jeune femme fait ensuite la connaissance de la compagnie bilingue Exchange Theatre à travers le réseau, certes petit mais très développé, d’acteurs et de metteurs en scène français installés à Londres. “Cette compagnie est vraiment ‘up and coming’, avec toutes leurs nominations et leur philosophie. Ils ont une inclusivité et une diversité très intéressante.” Cette diversité se retrouve dans le rôle d’Électre, qu’elle décrit comme un personnage unique en son genre. “Ce n’est pas tous les jours qu’on a un personnage comme ça, surtout en tant que femme jeune et non-blanche. C’est un rôle tellement complexe et intéressant, avec tellement de couches à décortiquer.

Tout comme la compagnie, qui interprète souvent des textes français classiques, la pièce Les Mouches, ou The Flies, est jouée en anglais et en français pour rendre hommage au texte original de Sartre. Pour Meena Rayann, “c’est très différent, c’est un sacré exercice. Si tu veux faire une pièce de Sartre, tu dois respecter le texte et le dire tel quel.” Pour la version anglaise, la troupe se base sur une traduction des années 50, ce qui laisse tout de même quelques libertés. “Par exemple, l’humour ressort plus en français, et l’anglais est plus fluide parce que le texte est plus moderne.

La pièce a nécessité un mois de répétitions pour tous les personnages, ce qui a permis de créer un esprit de troupe, selon la comédienne, qui a goûté à la scène comme aux caméras de télé et de cinéma. “Pour Game of Thrones, je n’ai eu que 30 minutes pour répéter ma première scène, et ça juste avant de la faire !” Elle n’a pas de préférence entre le théâtre et la télé, même si cette dernière permet de faire plus de choses et d’atteindre un public plus vaste. “Je ne pense pas qu’on puisse ramener des dragons en 3D ici malheureusement ! Peut-être en hologramme”, plaisante la Française.

Le cinéma lui fait aussi envie. Son rêve serait d’ailleurs tourner avec son idole, le réalisateur britannique Ken Loach. Il faut dire que le monde de la réalisation lui fait de l’œil, puisque c’est dans cette voie qu’elle se voit évoluer. “À chaque fois que je peux assister un réalisateur ou prendre des cours d’écriture, je le fais.” Mais pour le moment, ces prochains projets se dessinent encore dans le petit écran.Clause de confidentialité oblige, elle ne peut pas tout révéler, mais “c’est un petit rôle dans une série sur une grosse chaîne anglo-américaine, avec une star montante du cinéma et de la télé anglaise.” Affaire à suivre !